qui sommes nous ?

english version

Nous sommes Français, Anglais, américano-uruguayen, nous jouons du Post Tango, pas du Tango argentin, pas du rock, pas du jazz, pas du piazzola, nous jouons des compositions de Laurent Gehant (membre fondateur de Surnatural Orchestra) et aussi des morceaux de nos amis argentins (Geraldo Martinez Argibay ex compositeur de l’Orquesta Tipica Imperial et Lalo Zanelli, pianiste de Gotan Project).

Nous sommes trés influencés par Astillero, OT Fernandez Fierro, Altertango , Secret Chief 3, Mr Bungle, John Zorn, Jacques Brel, Vinicio Capossela, Ennio Morricone, Nino Rota, Carla Bley, Charlie Mingus, Surnatural Orchestra, Astor Piazzola, Jerez Le Cam, Tom Zé.

Histoire du projet

Serpientes fut d’abord Tangoleon en duo, puis depuis 2008 un quartet, ou plutôt un double duo : piano-contrebasse tenant leur rôle traditionnel d’équipe rythmique, sur laquelle la paire accordéon-harmonica posait les thèmes, produisant un son étrange qui rappelle le bandoneon/violon du tango mais d’une manière à nulle autre pareille. Les clins d’oeil au jazz, au blues, les irruptions d’improvisation, et des reprises «tango» de chansons françaises sortaient la musique d’une simple filiation au tango.

Là où le quartet amenait de la légéreté et de l’humour dans le tango, l’octet envoie une énergie
rock plus sombre.
L’apport de la batterie et de la guitare électrique donne à l’orchestre ce gros son qui touche directement au corps, le côté rock. Le pianiste et l’accordéoniste du groupe participent à cet élan, et élargissent leur palette en s’adjoignant respectivement un clavier et un kaossilator (pad électronique), ce qui renforce le coeur rythmique et tire l’instrumentation vers l’électrique et l’électronique.

L’arrivée du violon et du violoncelle, par contraste, ajoute du moëlleux, de la douceur, de l’acoustique, et amplifie le lyrisme des mélodies et contre-chants. Et le chant de Claude Whipple (franco-uruguayen-americain) nous promène du rap new-yorkais aux faubourgs de Montevideo. Encore plus tango, et plus rock, donc.